Comment éradiquer le système capitaliste avec Étika ?

L’objectif d’Étika est simple : éradiquer le capitalisme par le capitalisme. Étika vous propose de créer le plus grand fonds d’investissement citoyen, pour cela il faut 500 000 soutiens minimum. Aucun appel aux dons. Faites péter le compteur 😉

Nous vivons dans un monde régi par l’argent. Il est donc difficile de se faire une place, de se faire entendre ou de changer le système sans posséder d’appui financier conséquent. En résumé, la logique clé de la réussite dans ce système est la suivante : plus tu as d’argent plus tu peux investir, plus tu investis plus tu gagnes de l’argent et plus tu contrôles ce système.

Les choix de société, les produits, les offres, leur qualité, tout cela est directement influencé par l’argent. Difficile donc de notre petite position de faire bouger les choses.

Quelques start-up tendent à faire évoluer la société en proposant des produits et des services plus respectueux de l’environnement, plus respectueux du porte-monnaie, plus respectueux des employés et plus respectueux des entreprises concurrentes. Malgré cela, il est difficile de déloger les multinationales qui broient les petites entreprises en imposant leurs produits à moindre coût en proposant des produits cancérigènes, de mauvaise qualité, ou destructeur pour l’environnement, et en ne respectant pas les conditions de travail ou en sous payant la main d’oeuvre.

C’est là qu’intervient Étika.

C’est quoi Étika ? Quels sont les enjeux ?

Étika est une platforme qui a pour but de rassembler le peuple et à terme de devenir un énorme fonds d’investissement citoyen.

Le projet Étika est porté par une poignée de citoyens anonymes. Nous ne représentons ni entreprise, ni fondation, ni aucun parti politique. Nous sommes un groupe de réflexion qui rêve d’un autre monde, d’un monde meilleur. Un monde plus respirable, plus propre, plus éthique, plus humanisé, plus solidaire.

https://consommateurengage.fr/index.php/faq/

Étika sera l’occasion pour les citoyens de choisir la société de demain.

UNE VISION
Promouvoir l’idée d’une communauté citoyenne qui veut utiliser son pouvoir décision de consommateur pour changer radicalement de paradigme.
COMMENT ?
En canalisant ce pouvoir, en le monétisant, en le capitalisant et en l’investissant dans le premier Fonds éthique de consommateur. Un Fonds militant, un fonds qui va nous inviter dans l’autre démocratie, celle des conseils d’administration. Là où tout se décide, là où nous allons imposer nos valeurs éthiques, sociales, solidaires et écologiques.
La vision Étika (extraite de la page Facebook)

Étika, comment ça marche ?

Le principe est simple. Nous partons de zéro nous n’avons rien, mais ne vous inquiétez pas tout est prévu 😉

Étape 1 – Rassembler les citoyens

Cette étape est la plus importante car elle est le moteur de tout ce qui s’ensuit. Le but est de faire en sorte qu’Étika devienne un pilier influent sur le marché économique. Il faut qu’Étika ait une force d’impact assez conséquente.

Pour cette raison, la première étape est déjà de rassembler les citoyens et d’obtenir le plus d’inscriptions (de soutiens) possibles sur le site. Il est donc important de partager et d’expliquer ce projet dans votre entourage.

Lorsque le nombre de participants sera assez important, une association de consommateurs engagés sera créée.

Étape 2 – Obtenir des fonds d’investissement

Lorsque que le nombre de participants est assez grand, le but est de lancer des appels d’offres pour créer des partenariats avec des banques, assurances, etc. Pour faire simple Étika se chargera de mettre à disposition de tous les citoyens inscrits des services pour lesquels Étika aura obtenu des partenariats.

Ainsi, plus il y aura de soutiens pour le projet Étika, plus la force d’impact sera grande auprès des grands groupes, plus les offres de partenariat seront importantes, plus la collecte de fonds sera importante. Les fonds récoltés seront la propriété des citoyens engagés participants à ce projet/association.

Nous proposons de lancer appels d’offres en direction d’un premier groupe de grandes entreprises spécifiques comme les banques, les assurances, les mutuelles, les cartes de paiement, les opérateurs télécom, les opérateurs internet, les moteurs de recherche… nous allons négocier notre fidélité groupée contre un label indépendant et contre du cash. Nous sélectionnerons nos partenaires officiels parmi les plus offrants. Plus nous serons nombreux et plus nos enchères citoyennes atteindront des sommets. Un moyen judicieux pour débloquer un financement de décollage au premier Fonds éthique de consommateurs. Ce Fonds éthique dédié sera 100 % propriété du citoyen

https://consommateurengage.fr/index.php/2019/03/16/debrancher-lindustrie-financiere/

Étape 3 – Investir

Le but de cette dernière étape est d’investir dans une économie parallèle (banques, assurances, mutuelles, cartes de paiement, opérateurs téléphone/internet, moteurs de recherche) plus éthique, plus écologique, plus sociale, où les intermédiaires inutiles seront supprimés et où tous les bénéfices des produits et services « vendus » seront réinjectés dans d’autres projets d’investissement que les citoyens adhérents sont libres de choisir.

Le projet à long terme est ainsi de prendre et de rendre aux citoyens le pouvoir de décision que représente l’épargne et l’investissement, mais qui ne sont actuellement pas dans les mains des citoyens.

Résumé des trois grandes étapes

1
Nos contrats contre du cash pour financer le démarrage du premier Fonds éthique de consommateurs. Comment négocier nos contrats d’abonnement aux plus offrants ? Tout va dépendre de notre capacité à nous mobiliser face aux multinationales.Banques, Assurances, mutuelles, carte de paiement, Télécom, FAI, moteur de recherche, Énergie… Les plus offrants deviendront nos partenaires officiels. Avec des droits et des devoirs spécifiquesÀ partir de 500.000 consommateurs inscrits on commence à être crédible…À 1 million on nous écoute…À 2 millions on s’affole. À partir de 4 on panique.2
Notre Fonds éthique de consommateurs prend des participations majoritaires dans le capital d’un groupe de distribution avant d’en changer son ADN.Premier objectif : On convertit les achats en en épargne-retraite et aussitôt en investissements. ” Je consomme donc j’épargne donc j’investis” .Nous bâtirons un circuit court financier auto-alimenté. Sans spéculation, sans marchés financiers et donc sans intermédiaires ( après courte phase de transition).3
Le groupe de distribution n’est plus centre de profit indépendant. Il devient propriété du citoyen.Sa vocation première est de monétiser  le pouvoir de décision du consommateur.Le Fonds éthique du consommateur prend des participations dans le capital des partenaires officiels puis sur celui des fournisseurs du groupe de distribution fraichement acquis.Nous propagerons par la même occasion notre label indépendant et systémique.Un label éthique, social et écologique.
Les trois grandes étapes du projet (tirées du site)

Comment aider Étika à se lancer ?

Étika ne fait pas d’appel aux dons. Ce n’est pas le but de ce projet. Pour que ce projet fonctionne, il faut en premier lieu non pas de l’argent mais un rassemblement massif des citoyens.

La première des choses à faire est donc d’aller sur le site d’Étika et de s’inscrire : page d’inscription au projet (entièrement gratuit, à aucun moment de l’argent sera demandé)

Pour aider Étika il faut aussi avoir une très bonne communication. Le partage par les réseaux sociaux et par le bouche à oreille sont des grands atouts, simples mais fonctionnels.

Conclusion

De mon point de vue, ce projet peut être une solution à de nombreux problèmes sociétaux et environnementaux. Si le projet reste encore un peu flou sur les actions concrètes qui seront menées, Étika reste néanmoins un projet très audacieux et réalisable.

Cependant ce n’est pas encore gagné. Je suis la page Facebook et le site d’Étika depuis quelques mois et je constate que le nombre d’inscrits peine à augmenter. Les gens ne semblent pas préoccupés par les problèmes de société, ou peut-être n’ont-ils pas le temps de s’y intéresser.

L’action est pourtant simple et rapide, il suffit de s’inscrire sur le site et de sensibiliser son entourage. Aucun don ne sera demandé. Bonne réflexion à tous 😉

À lire aussi : Vêtements Écosia : un don pour la nature

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*